PROJET DE RECHERCHE APPLIQUEE- UNIVERSITE DE STRASBOURG ANNÉE 2020 avec l'ehpad du village

IMPACT DE LA MÉDITATION DE PLEINE CONSCIENCE sur le vécu psychoaffectif de personnes âgées en ehpad

Amélie Weiss a supervisé le travail de Karen EVENO, dans le cadre de son mémoire de recherche pour le Diplôme Universitaire de Psycho-gériatrie de la Sorbonne. Mme EVENO a su questionner l'approche non médicamenteuse de la prise en charge de l'anxiété en EHPAD, avec la MPC comme possible outil. Ce travail minutieux fait donc un lien particulièrement important entre notre recherche passée et celle qui est en cours : MPC pour les Séniors en EHPAD, prise en soin du vécu anxieux et dépressif.

En effet, nous poursuivons nos recherches, toujours en partenariat avec l'Université de Strasbourg, sur l’impact de la pleine conscience, à travers le seul exercice de la méditation assise. Après les soignants, les professeurs des écoles, nous allons questionner, avec le moine zen Heido Meriadec, les effets de cette pratique auprès de seniors en EHPAD.

Les premières séances de méditation, dans le cadre de la recherche expérimentale effectuée au Village autour de la pleine conscience auprès de seniors, se sont donc déroulées en ce début de mois et se poursuivent jusqu'au mois de novembre 2019. La recherche ayant débutée, nous sommes ravis de voir l'adhésion des personnes âgées volontaires que nous accompagnons. De plus, Mme Laetitia BRUNO nous a rejoins dans le cadre de son Master 2 de Psychologie du Développement. 

 

Voici des paroles de seniors autour de la méditation adaptée : 

« C’est comme déposer son esprit dans son corps ».

« C’est angoissant de se connaître et d’être avec soi ».

« On ressent qu’on est infiniment petit, le mystère reste là ».

 


presentation au congres national de psychiatrie et de psychogeriatrie de rouffach

Amélie Weiss, psychologue et partenaire scientifique de la recherche autour de la MPC en EHPAD est allée, le matin du 20.09.2019, présenter les résultats de la recherche publiée dans la revue scientifique NPG. 

 

Les rencontres ont été riches et le travail a suscité un vif intérêt. Elle a donc pu exprimé que "finalement, la pratique MPC contribue à développer la qualité d’accompagnement des démences. Cet entrainement de l’attention permet d’aborder l’aspect conceptuel du prendre-soin. Il permet d’étendre la compréhension du soignant, pris dans une relation de soin, en éclairant leur propre expérience, compréhension et actions dans une situation d’accompagnement et en s’exerçant de manière concrète à la patience, à l’indulgence et à la tolérance." (A. WEISS, Présentation SF3PA, 20.09.2019, Rouffach). 

 

 


premières publications dans la revue scientifique npg DISPONIBLES !

Nous sommes très heureux de vous annoncer que vous pouvez dès à présents trouver nos deux premiers articles scientifiques concernant l'expérience de la méditation auprès de soignants, réalisée au sein de l'EHPAD de Richwiller (68 / Haut-Rhin).

 

L’accompagnement des démences : méditation de pleine conscience et « savoir-être » soignant

Dementia care: Mindfulness meditation and carers’ self-management skills

A.Weiss, H.Meriadec, C.Combre / https://doi.org/10.1016/j.npg.2019.04.001

Résumé

L’accompagnement des patients ayant une pathologie neurodégénérative questionne et trouble l’ensemble des personnes dans une relation de soin. La pratique de la méditation de pleine conscience a été questionnée par des psychologues et un moine zen, au sein d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), comme dispositif à l’intention des soignants en vue de leur permettre de développer leur savoir-être (patience, indulgence et compréhension) soignant. L’objet de cette recherche est d’investiguer comment cet outil permet d’aborder concrètement l’aspect conceptuel du prendre-soin dans l’accompagnement des démences.

Disponible : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1627483019300650

 

Effets de la méditation de pleine conscience sur les pratiques soignantes en EHPAD

The impact of mindfulness meditation on the caring practices in nursing homes

A.Weiss, D.Caussade, V.Groff, C.Combre / https://doi.org/10.1016/j.npg.2019.06.001

Résumé

L’objet de cette recherche est de questionner les potentiels effets de la méditation de pleine conscience sur la relation de soin dans le cadre de l’accompagnement de démence en EHPAD. Cet article est le prolongement de l’investigation faite sur le versant clinique de l’impact de la pratique de la méditation de pleine conscience sur le savoir-être soignant en EHPAD. Six soignants ont ainsi participé à huit séances de médiation de pleine conscience avec un moine zen, dans un cadre laïque. Afin d’évaluer l’impact de cette pratique du seul exercice de méditation assise, des évaluations quantitatives (pleine conscience, empathie, stratégies de coping, anxiété) ont été réalisées. Les résultats montrent une tendance à l’optimisation des pratiques d’accompagnement.

Disponible : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1627483019300984


REcherche scientifique 2019 en partenariat avec l'universite de haute alsace et une ecole maternelle/primaire du haut-rhin

L’IMPACT DE LA MÉDITATION DE PLEINE CONSCIENCE SUR LES PRATIQUES ENSEIGNANTES

Nous voici à la fin du projet de recherche MPC-PEAE qui porte sur la formation des enseignants à la pratique de la méditation de pleine conscience (MPC). Cette expérimentation vise l’amélioration des pratiques enseignantes d’accompagnement des élèves.

La recherche de Weiss et al. (2019) ayant montré un impact positif de la pratique de la MPC sur la qualité de présence et d’accompagnement de soignants, la mise en place d’une séquence de MPC auprès d’enseignants de l’école primaire semble pertinente pour améliorer les pratiques enseignantes d’accompagnement des élèves. La problématique de recherche est la suivante : en quoi la MPC améliore les pratiques enseignantes d’accompagnement des élèves ?

 

L’expérimentation est terminée. L’équipe scientifique est ravie de ce partenariat et remercie chaleureusement l’équipe pédagogique de l école de participer à cette recherche. L'écriture de l'article est ainsi en cours et en fin d'acheminement. 


Projet de recherche appliquee- universite de strasbourg année 2018

Heido Meriadec a participé activement à la mise en oeuvre d'un projet de mémoire de recherche appliquée dans le cadre du Master 2 de Psychologie de Développement 2017-2018 de Céline Combre, sous la supervision d' Amélie Weiss, psychologue. 

 

Le but de cette recherche clinique est d’étudier l’impact de la pleine conscience via la méditation Zen sur la qualité de présence du soignant et sur l’accompagnement des comportements dits ‘troublés’ de résidents ayant une pathologie neurodégénérative dans un Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD). Pour cela, un groupe expérimental et un groupe contrôle ont été constitués de six soignantes. Le groupe expérimental a participé à des temps de méditation Assise, animées par Heido Mériadec. Les deux groupes ont réalisé une série de tests évaluant les capacités de pleine conscience, le niveau d’empathie, les stratégies de coping, les troubles anxieux et dépressifs des soignantes ainsi qu’un versant clinique de l’accompagnement des comportements troublés selon le soignant.

 

Les principaux résultats mettent en évidence des différences  significatives aux questionnaires d’analyse clinique de l’accompagnement des comportements troublés entre les deux groupes, ainsi qu’une différence significative à un test évaluant la pleine conscience en faveur du groupe contrôle. De plus, des tendances à la significativité ont été démontrées entre les deux groupes aux tests mesurant le niveau d’empathie, les stratégies de coping et les traits d’anxiété des soignantes.

 

Cette étude clinique ouvre ainsi la porte à un domaine de recherche encore très peu développé en France, qu’est la méditation à l’attention des professionnels de la santé. Elle offre donc l’ébauche à des promesses futures dans le domaine du soin thérapeutique non médicamenteux dans le champ de l’accompagnement du vieillissement pathologique. 

PRESENTATION DU 14.02.2019 - organisée par le Collectif PSYDEMENCES

 « L’étrangeté n’est pas l’absurdité, elle peut avoir du sens ».

[Thomas P, Vironneau C, Hazif Thomas C, 2015 : 559].

 

Dans cette volonté de partager comment nous sommes arrivés à penser que la méditation de pleine conscience (MPC) pouvait être un outil à destination des soignants en EHPAD, nous avons souhaité commencer par ce qui posait question dans la clinique gériatrique. En fait, la relation de soin dans le champ de l’accompagnement des syndromes psycho-comportementaux dans la démence (SPCD) semble amener inévitablement à s’interroger sur la question du trouble dans l’expression d’un comportement. En accompagnant les équipes d'unités spécialisées dans l'accompagnement des démences, Amélie Weiss a constaté qu’il est délicat de questionner la notion de normal et pathologique quand il s’agit de comportement, et surtout de mettre en lumière (a posteriori) ce qui bouge de part et d’autre de la relation (et donc chez le soignant). Le trouble du comportement peut choquer le surmoi du soignant, laissant l’observateur « désarçonné, effaré de tant de prise de liberté par rapport aux attendus du vivre ensemble » [Thomas, al, 2015 : 559]

 

Pendant ce temps de présentation, Amélie et Heido ont ainsi pu échanger autour de l'étude, à l’EHPAD du Village de Richwiller (réalisée avec Céline Combre), entre décembre 2017 et avril 2018. L’objectif était d’observer comment la pratique de la MPC, pris dans sa forme la plus traditionnelle d’une simple assise, pouvait impacter la relation de soin dans le cadre de l’accompagnement des SPCD. 

R