Poésie zen

Poésie zen  · 08. mai 2021
Fragilité n’est pas faiblesse. Trop vieux pour suivre la Voie un Bouddha, dit-on ? Ne te laisse pas berner par des pagodes de sable ! Le visage originel n’a aucune ride et Malgré l’hiver, les vieux pruniers fleurissent encore aujourd’hui ! Les fleurs, qui s’épanouissent, témoignent du courage des années. De même que les feuilles des arbres en automne abondent à leurs pieds. Combien d’oiseaux et d’insectes y trouvent refuge ? Comprends-tu que la fleur de l’éveil...
Poésie zen  · 08. mai 2021
Poèmes sur le Denkoroku Question : Le Dharma du Bouddha pourrait-il être confiné au corps ou à l’esprit ? D’ailleurs, peut-on dissocier la forme de la lune de sa lumière ? La lumière de la lune ne trouble rien, ni la forme ni elle même. Le Soi est une énigme insondable, tout ce qui est limité et délimité sont les caractéristiques du « moi ». De plus, sais-tu que la lune ne génère pas sa propre lumière ? Pourtant, la forme est la forme, la lumière est la lumière. Mais...
Poésie zen  · 24. octobre 2019
Devant la fenêtre du Zendo un arbre majestueux au tronc imposant, de multiples branches et brindilles poussant vers le ciel, certaines encore fragile presque orpheline. Mais aucune ne s'oppose l'une à l'autre et tous contribuent de manière propre à la vie de l'ensemble, apportant ainsi diversité. Grace à cet équilibre, oiseaux, insectes et les hommes y viennent prendre refuge sans danger. Moine zen Heido Mériadec