Poésie zen

Poésie zen  · 24. octobre 2019
Devant la fenêtre du Zendo un arbre majestueux au tronc imposant, de multiples branches et brindilles poussant vers le ciel, certaines encore fragile presque orpheline. Mais aucune ne s'oppose l'une à l'autre et tous contribuent de manière propre à la vie de l'ensemble, apportant ainsi diversité. Grace à cet équilibre, oiseaux, insectes et les hommes y viennent prendre refuge sans danger. Moine zen Heido Mériadec