· 

Méditation en EHPAD - Paroles de vieux

Depuis début octobre, nous partageons des temps de pratique de méditation de pleine conscience adaptée avec les séniors de l'EHPAD du Village de Richwiller. En effet, nous poursuivons nos recherches et exploration scientifiques, toujours en partenariat avec l'Université de Strasbourg, sur l’impact de la pleine conscience, à travers le seul exercice de la méditation assise.

Après les soignants, les professeurs des écoles, nous allons questionner, avec le moine zen Heido Meriadec, les effets de cette pratique auprès de seniors en EHPAD.

 

Les premières séances de méditation, dans le cadre de la recherche expérimentale effectuée au Village autour de la pleine conscience auprès de seniors, se sont donc déroulées en ce début de mois d'octobre et se poursuivent jusqu'au mois de novembre 2019. La recherche ayant débutée, nous sommes ravis de voir l'adhésion des personnes âgées volontaires que nous accompagnons.

 Les séniors du Village nous partagent leurs réflexions après les premières séances de MPC. Laissez-moi vous en offrir un nouvel extrait :

 

" Cette réalité dont on parle ici, c’est surtout par rapport à l’autre. Mais c’est déjà difficile de se percevoir et connaitre sa propre réalité. C’est l’être tout entier qui conditionne cette perception. Mais dans le vieillissement, chez les vieux c’est plus difficile parce qu’on ne se connait pas, on se perçoit encore par rapport au passé. La vie est intense et en changement. Il y a des réadaptations à faire tout le temps, et ce que l’on est en train de faire, c’est prendre des moments où soi c’est important. [...] Ce n’est pas à faire quand ça ne va pas, il faut apprendre des comportements humains pour soi avant d’être en difficulté. Cette aide à vieillir, c’est déjà apprendre quand on est jeune, des attitudes!

Quand on est vieux, très malade, on n’est pas capable de s’en sortir avec son éducation, ses connaissances, faut pouvoir s’entrainer à autre chose. Quand on est vieux, on a pas d’équilibre autour de soi, il faut pouvoir avoir un équilibre en soi. [...] Mais ce genre de chose, ces ateliers qu'on fait là, pourquoi on n’a pas fait cela avant?" - Mme M.